40 ans de 403 familiale

BLACHE
Messages : 17
Enregistré le : sam. mars 21, 2020 5:13 pm

40 ans de 403 familiale

Message par BLACHE »

Bonjour à tous les heureux possesseurs de 403. En tant que nouvel inscrit je vais tenter de présenter ces 4 dernières décennies en 403 et avec des photos si j'arrive à en publier, car je ne sais pas faire; Je lis "impossible d'ajouter une nouvelle pièce jointe, la limite maximale est de 0"

Avatar du membre
Jean-Gabriel MARTIN
Messages : 1766
Enregistré le : jeu. nov. 03, 2011 12:48 pm
Localisation : Orléans

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par Jean-Gabriel MARTIN »

Bonjour,
utilise
https://www.photorapide.com/
pour tes images.
débute ton post dans restaurations en cours ou découverte et sortie de grange selon ton choix.
JGM

john
Messages : 645
Enregistré le : mer. août 09, 2017 9:31 am
Localisation : Poitiers (86)

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par john »

https://si2.photorapide.com/invites/pho ... 26e2yd.jpg[/i m g]

sans les espaces dans les "i m g" :

Image
403 B8 1958 "swappée" 203 U8...
504 C12 1971 en cours de redémarrage

BLACHE
Messages : 17
Enregistré le : sam. mars 21, 2020 5:13 pm

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par BLACHE »

Bon enfin pour ce coup, voilà la 1ère 403 familiale diesel que j'ai utilisé pour faire "les cons" avec les pôtes entre 80 et 83. C'était un "cadeau" d'un gars a qui j'avais acheté une épave complète de Mercedes 220 D pour son moteur afin de le remonter sur ma Mercedes 200 D avec laquelle je roulais régulièrement. Eh oui j'ai réussi à couler une bielle sur un "Merco" !
Ce cadeau qui végétait a côté de l'épave sur laquelle j'avais récupéré le moteur était un brin empoisonné. En fait le moteur avait son compte; l'intérieur était absent, sauf les sièges avant à l'état d'épave; la carrosserie avait bien souffert de mauvais traitements et la rouille avait fait son oeuvre. En résumé elle ne me faisait qu'un usage limité. Mais trop marrante et déjà très décalée au début des années 80. Ca fumait copieusement et on faisait comme les "pros". Quand elle avait démarré, on l'arrêtait plus pour éviter de "torcher" la batterie au démarrage suivant. On à fait pas mal de balades et sorties diverses "bringues, méchouis, et même un week end en Ardèche (Son précédent département). Elle "buvait" beaucoup d'eau, (pas nous) mais en faisant attention, on en rajoutait tous les 100 kms environ et pour le reste ça suivait.
Pour rouler sereinement, j'avais réussi à installer les sièges avant en skaï de la Merco de récup ainsi que la banquette arrière. A l'époque , pas de contrôle technique; on pouvait bricoler ! Son freinage était correct et sur la route, sans lâcher le volant, ça suivait son bonhomme de chemin. Sur ces 3 années de "fréquentation", j'ai bien du faire 5000kms. On est même allé en boîte 2 ou 3 fois à une vingtaine de kms (40kms AR) et donc de nuit, pour "emballer". Et une fois, ça avait même marché, puisqu'on avait ramené des filles qui ont du s'installer dans le coffre géant, sans sa 3 ème banquette, et on les avait prévenues avant. C'est pas pour autant qu'on s'est revu. Elles n'avaient pas gardé un souvenir émouvant du carrosse, ni des occupants...
Cette auto était d'un vert très clair assez peu courant de mémoire. Je l'ai conservée un moment, jusqu'à ce que j'en trouve une autre pour les pièces à récupérer (fort peu nombreuses au final) ----- https://si3.photorapide.com/invites/pho ... 2679rc.jpg ------ Comment je fais pour que la photo apparaisse ? Merci pour vôtre aide.

Avatar du membre
R2D
Messages : 227
Enregistré le : lun. nov. 04, 2019 4:01 pm

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par R2D »

Excellent ! à voir on dirait un semblant des Rolling Stones version désœuvrée :wink: :D
Emballer des minettes avec ce char à mazout relève de l'exploit, qui rien que pour ça, ça mérite le respect !! 8) :mrgreen: ( on a pas vu la trombine des miss :roll: le PTRAC de l'auto n'était il pas dépassé.... :shock: :lol: )
La suite avec impatience!! :wink:
Certains ont peur du vide, moi, vu le prix de l'essence, j'ai plutôt peur du plein !
R2D habite Grenoble et Beauvais
Mes autos : Peugeot série 01-02-03-04 et quelques Citroën ici et là

BLACHE
Messages : 17
Enregistré le : sam. mars 21, 2020 5:13 pm

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par BLACHE »

R2D: tu es une bien "mauvaise langue"! Le PTRAC n'était pas dépassé et autant que je m'en souvienne les 2 filles faisaient nettement moins peur que nous! En fait sur cette photo, ce n'est pas la bande habituelle, il y a ce jour là 2 copains qui ne jouaient pas avec nous d'habitude et les autres habitués n'étaient pas toujours les mêmes. On était une bande de 7ou 8 pôtes a se rencontrer tous les week end, avant que quelques "courageuses" filles viennent se joindre à nous pour finir petit à petit par diminuer le groupe en attirant à elles le "futur de leur coeur". On y est tous passés à la longue et je fais parti d'un des plus résistants à ce mouvement. Mais souvent on était que 4 "réguliers" à se fendre la poire avec cette 403.
Donc pour revenir à sa "fin de vie", au cours de l'année 83, alors que je lui avait trouvé sa remplacante sur laquelle je reviendrais plus tard, bien que je voulais la conserver pour les rares pièces qu'elle pouvait fournir, on a commencé a faire des virées dans les chemins sur les crêtes et vallons du haut "Vivarais" (exactement des "boutières") et après avoir laissé l'échappement et testé la "déformation des aciers" (la recherche, toujours la recherche !), elle a terminé son dur labeur sur le quai désaffecté d'une gare désaffectée dans mon village. Puis j'ai démonté les tambours de freins, les sièges avant de merco que j'ai filé à une copine pour installer dans sa 2CV et récupéré le pare brise pour le cas ou. Le rest, sauf quelques babioles est parti à la casse et j'ai regretté plus tard de n'avoir pas récupéré le moteur qui même HS pouvait me fournir quelques pièces.
https://si2.photorapide.com/invites/pho ... 27pt2z.jpg. Je suis une "burne" avec ce truc. De je t'appelles Dany pour que tu m'explique le principe.
J'ajoute une précision sur ce début des années 80; dans nos contrées reculées, entre Velay et Vivarais, la notion du"costar de sortie" n'éxistait plus. Les années 70 avaient essaimé leurs contingents de pseudo hippies à tendance baba cool dans pas mal de coins de cette région et ces jeunes venus des villes avec leurs idées de retour à une vie simple avaient commencé a marquer les esprits de la jeunesse locale, d'autant que certains d'entre eux qui s'écartaient des "communautés" pour vivre en couple s'étaient installés (en toute légalité) dans quelques fermes délaissées par leurs vieux occupants pour tenter des "expériences" agricoles avec plus ou moins de réussite, suivant les idées mises en avant. Et du coup une bonne entente s'était développée avec eux au point de déteindre partiellement sur leur mode de vie. Et parmi les jeunes du coin, plus de la moitié avait adopté leurs idées. Ce qui explique que cette auto dans ce contexte avait une importance "cruciale" pour les "échanges humains"....

Avatar du membre
R2D
Messages : 227
Enregistré le : lun. nov. 04, 2019 4:01 pm

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par R2D »

:lol: ah oui mea culpa j'ai oublié l'adage : passé une heure de la nuit, toutes les filles sont belles :mrgreen:
Certains ont peur du vide, moi, vu le prix de l'essence, j'ai plutôt peur du plein !
R2D habite Grenoble et Beauvais
Mes autos : Peugeot série 01-02-03-04 et quelques Citroën ici et là

BLACHE
Messages : 17
Enregistré le : sam. mars 21, 2020 5:13 pm

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par BLACHE »

Image
Grace à Dany, j'ai au moins compris comment faire apparaître cette photo. On voit cette 403 dans toute sa splendeur et restée telle qu'elle pendant les 3 dernières années de sa carrière durant lesquelles on a vécu ces premières aventures en "Familiale"

BLACHE
Messages : 17
Enregistré le : sam. mars 21, 2020 5:13 pm

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par BLACHE »

Image

Image

Sur ces 2 photos qui datent de 1983; Le décor des Monts Yssingelais laisse apercevoir des banderoles qui délimitent le circuit d'un "mob cross" auquel nous étions aller participer en compagnie du véhicule d'assistance et de transport de l'engin de course qui n'était autre que cette 403 plateau, dans un bien meilleur état que mon break garé à côté . Evidemment je suis rarement sur les photos puisque c'est moi qui les ai faites.

BLACHE
Messages : 17
Enregistré le : sam. mars 21, 2020 5:13 pm

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par BLACHE »

La portière avant gauche et l'aile portent les traces d'une étrave de chasse neige qui a échappé au contrôle du "dompteur" de l'engin. J'avais payé cette bagnole le prix d'un carton de vin (du Croze Hermitage quand même) que j'étais aller acheté directement à la cave à Tain pour faire l'échange le jour J.... On était fou, on avait 20 ans....!
Les vacances scolaires nous avaient permis de rencontrer des "nimoises" déjà en 1977 avec lesquelles nous avions "d'excellents" liens et on allait de temps en temps passer un week end dans le sud (pas en 403). Nôtre route de prédilection passait par Le Mont Gerbier des Joncs, Mézilhac, Vals, Alès et Nimes ou nous retrouvions nos amies avant d'aller plus loin, quelquefois dans les Cévennes ou elles avaient des copines de Fac. Donc on circulait pas mal dans des coins paumés et au cours de ces périples, on s'arrétait pour boire un coup à Antraygues sur Volane, adorable petit village d'Ardèche bien connu, ou dans ces années là l'ex soixantehuitard devenu hippiebabacool commençait à prendre ses cliques et ses claques pour regagner la capitale ou le confort était autrement plus intéressant. "Il faut vous dire Monsieur que chez ces gens là, quand on a pas le sou on peu plus faire semblant" (c'est pas de l'intégral). Donc en abandonnant les "4 guenilles" qui leur restait. En trainant les bistrots de ce village, on a rencontré plusieurs fois des membres d'une tribu qui était dans ce cas et avait abandonné sur un parking en dessous du village une 403 familiale modifiée diesel (comme la mienne) qu'ils étaient près a céder pour payer des dettes au bistrot.
Avec toujours les mêmes pôtes, on a recommencé le même cinéma qu'avec la 1ère 403: redémmarage après 2 ans d'innactivité et rafistolages divers pour la mettre sur la route. Celle là était en bien meilleur état de carrosserie; par contre le moteur ne valait pas bien mieux et l'intérieur quoique complet montrait de la fatigue. Seul le ciel de toit était absolument nikel. Et le nec plus ultra de cette auto, c'est que ces baba là étaient partis avec en passant par l'Espagne jusqu'au Maroc ou, durant 18 mois environ ils avaient vécu. Elle à même fait du"taxi brousse" sur de lka bonne piste pour subsister. Ce qui prouve qu'elle devait être plutôt en très bel état avant de partir. En fait son 1er usage était de faire du ramassage scolaire (si j'ai bien compris dans le département 42)

Image
Là elle est déjà réimmatriculée aux couleurs locales (ce que j'ai fait en 84). Et je vois d'ailleurs que j'avais déjà remplacé les bas de caisse et refait un voile sur les portières. Donc ce n'est pas une photo du début, mais J'en ai surement d'autres plus anciennes. Je n'arrive pas à mettre la main dessus !. Elle était quand même moins rutilante.

gabinhawley
Messages : 298
Enregistré le : jeu. juin 28, 2018 6:27 pm

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par gabinhawley »

J'adore cette histoire ! A les bagnioles!

Avatar du membre
Jean-Gabriel MARTIN
Messages : 1766
Enregistré le : jeu. nov. 03, 2011 12:48 pm
Localisation : Orléans

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par Jean-Gabriel MARTIN »

Oui, c'est génial.
JGM

BLACHE
Messages : 17
Enregistré le : sam. mars 21, 2020 5:13 pm

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par BLACHE »

Je vois que mes histoires de 403 vous plaisent. On continue. Cette 2ème 403, récupérée a la fin de l'hiver 84 arrive donc sans encombres jusque chez moi. Allez je vous donne le nom du patelin; c'est TENCE en Haute Loire (70 kms d'ANTRAYGUES. Toujours en passant par le Mont Gerbier des Joncs, parce que c'est le parcours le moins sinueux entre ces 2 communes. Tour d'horizon de cette nouvelle acquisition; les bas de caisse sont défoncés et corrodés, les portières rayées et surtout tachées (même au lavage ça ne part pas), les pare chocs rayés et quelques chocs légers, les ailes avant montrent des poussées de rouille aux endroits habituels, le reste est pas mal et la galerie bien que nécessitant une réfection en peinture n'est pas défoncée.
Passons à l'intérieur: joli tableau de bord, j'en reviens pas, la montre fonctionne !. Les sièges avant séparés coulissent bien et s'inclinent bien, mais un peu défoncés. Les strapontins ont vécu, mais ne sont pas décomposés et la banquette-canapé est en état correct bien que très souple. Les garnitures de porte et coffre sont pas mal sauf celle de la 5 ème porte qui est absente et le ceil de toit est magnifique. Les vitres coulissent normalement. Les joints de portières pas mal sauf les caoutchoucs de bas de porte qui sot déchirés ou tâchés. Les tapis en caoutchouc ont vécu. Dessous seul le plancher côté passager montre un peu de corrosion. En fait plus tard, j'ai du remplacer un bout de tôle, car on avait fini par passer à travers.
Mécanique bien semblable à l'autre. Je récupère la batterie de ma 1ère 403, car celle là ne tient plus la charge. Au bout des 70 kms depuis Antraygues, il manque de l'eau dans le radiateur, mis à niveau avant de partir. Je remplacerais les durits sup et inf et tout iras mieux. A l'usage le moteur bouffe un peu d'huile et fume à l'accélération. Mais c'est une auto qui aurait adopté ce moteur xd 88 autour des années 70-72 et sûrement pas neuf (d'après Aleth la proprio) et vu ce qu'il a du subir en terres Africaines, il s'en sort plutôt bien. Il faut dire que ce couple formé par Aleth et son compagnon semble avoir plus les pieds sur terre que les zozos qu'on a rencontré au village qui n'avaient pas de vrai endroit à eux et erraient d'une maison à l'autre chez ceux qui avaient réussi à s'installer pour élever quelques biques et vendre les 4 fromages qu'ils fabriquaient. Aleth était de ceux là et vivait dans une ferme sur les hauteurs d'AIZAC. Cette 403 était leur principale voiture jusqu'à ce qu'elle soit abandonnée sur ce parking derrière le village d'Antraygues. Donc en 82 suite à une batterie HS, elle est restée là et personne ne voulait investir dans le prix d'une batterie qui effectivement valait plus cher que l'auto. Moi j'en ai donné 120frs.
A la longue je me rendrais compte que ce moteur n'est pas une merveille au démarrage à froid, sans doute manque de compressions. Sur les 6 années d'utilisation j'ai changé 2 bougies de chauffe et c'est tout. Avec à peine plus de 104000kms compteur, à l'achat, en 2009 quand j'ai du la remiser momentanément après avoir achevé le démarreur, elle devait avoir 117000Kms. Donc en 89-90, j'avais d'autres raisons qui tenaient nos comptes banquaires au plus bas et son tour viendrait plus tard.
Dans ces années là, locataires d'une ancienne ferme à 4 kms du village, la place ne manquait pas dans la grange, vide de tout. Et pendant quelques temps, la 403 à partagé son dortoir haavec une Cox de 70 qui appartenait à une connaissance du village et n'avait pas de garage. Puis un jour une Méhari de 70 est venu les rejoindre. A la campagne, surtout quand on ne se chauffe qu'au bois, il faut un véhicule pour trainer tout ce qui est nécessaire et salissant et souvent accéder dans des endroits...C'était donc cette Méhari qui s'y collait. Entre temps j'ai abandonné la marque à l'Etoile avec une seule expérience qui s'est étendue sur 2 ans avec un nombre incroyable de "merdes" et je suis revenu à mes chères Peugeot auxquelles j'avais fait une infidélité. Dans l'ordre depuis mon permis en 78:
1978_ 204 berline Ess 71
1979_ 304 S berline 74
1980_504 TI berline 73 + la 1ère 403 F modif diesel 59
1981_404 berline carbu 65
1982_404 berline injection 68 (le graal) terminée sur le toit; j'avais confondu avec une auto de course !
1983_ 504 berline injection 71 avec tableau de bord Jaeger + la 2ème 403 F modif diesel 59
1984_ Mercedes berline 200 diesel 70
1986_ 504 berline diesel 77
1987_ 505 berline SRDturbo 82 (achetée à 200000kms vendu à 4160000kms en 93)
1990_ Méhari 70, mais comme 2ème auto (l'année précédente j'ai remisé la 2ème 403 F)
1992_ 504 cabriolet 74 injection, mais j'ai toujours la 505 STD et la méhari et ma compagne roule en berline 104 S
1996_remise en état de la 2ème 403 F ; la Méhari s'est coupée derrière l'essieu arrière en 94
1993_ 505 berline GTD110cv 88(achetée à 180000kms accidentée à 3150000kms en 99)
1996_ Remise en état de la 2 ème 403 F
1999_ 505 berline GTD110cv 87(achetée 210000kms vendu 370000kms en 2009)
2006_ 505 berline carbu 86 (conduite à droite d'un papi de 86 ans qui ne roulait qu'en RHD depuis son permis car il avait perdu un oeil à 17 ans) revendue la même année
2007_505 berline V6 89 revendue en 2008 suite à joint de culasse HS - en 2009, j'ai vendu le cabrio 504
Depuis, je n'ai plus que la 403 comme Peugeot; mes autres autos d'autres marques ne servent pas plus qu'elle, puisque j'ai un utilitaire pour le travail que je stationne à la maison.
Jusqu'en 2018, son lieu de stationnement était à 20kms et j'utilisais beaucoup plus chacune de mes autos pour aller au boulot et parmi mes anciennes c'est la 403 qui roulait le plus
J'espère ne pas vous avoir saouler avec cette énumération et on va revenir à cette 403 que je remets en chantier dès 1995. Pour ça j'ai consulté depuis longtemps pas mal de magazines auto pour trouver une autre auto avec ce même moteur xd 88. Et donc en 95, je trouve un break dans les pages de LVA avec un moteur refait par un ancien diéséliste du côté de Bourges. Je prends contact et vais chercher l'auto avec une remorque. A cette époque, tous les avantages numériques de l'ordinateur étaient de la science fiction et les renseignements que m'avait donné "Stanislas Zarnecki" sur cette auto qui était dans la ferme de son frère (mais c'est lui qui avait refait le moteur) étaient plutôt évasifs. Et quand nous sommes arrivés chez lui avec un de mes pôtes qui possédait le permis remorque, j'ai trouvé sa 403 bien piteuse avec du foin dedans et une carrosserie guère présentable, pas de pare brise, juste un bon siège dedans, mais elle avait en effet un bon moteur et je suis allé l'essayer dans les chemins voisins car elle n'avait pas de papiers mais elle "marchait fort". Je lui donne 400 frs et repart avec l'auto sur la remorque. Bien sur il ne fallait pas compter sur elle ni pour les bas de caisse, ni pour l'intérieur. Je suis donc allé chercher 2 bas de caisse neufs (sûrement fabriqués en Chine) chez "Rétro..." à Féytiat, à côté de Limoges. J'avais repéré dans un vallon isolé à 30 kms de chez moi, en Ardèche un break 403 en dentelles, rempli de pièces de carrosserie d'un autre break dont 2 superbes baguettes de bas de caisse (car il faut dire que je fais aussi des photos d'épaves perdues dans la jungle depuis une trentaine d'années) et le proprio (baba à chèvres) m'a permis d'emporter ce qui me convenait avant que tout parte à la ferraille. J'aurais bien tout pris mais tout était en mauvais état, même le moteur qui était devinez quoi: un XD 88; décidément !. Ma méthode pour déterminer du xd 88 ou 85 consiste simplement à l'aspect du cache culbu (s'il est rectangulaire c'est un 85; s'il a les extrémités vaguement triangulaires c'est un 88 ou un 90). Je lui ai laissé son épave; 10 ans plus tard elle y était encore !
J'ai quand même du emmener ma 403 et sa donneuse chez mon mécano, pour faire la greffe, car il m'a confié que ça ne serait pas sans problèmes avec ces autos modifiées Et au final, sur ma 403 les choses avaient été bien faîtes et l'échange n'a été qu'une formalité pour ce garagiste Peugeot qui connaissait très bien ces Indenor .
Aussitôt terminée, je l'ai conduite jusqu'à mon atelier, à 20 kms, pour lui refaire une beauté. Après démontage des garnitures de portes, poignées, pare chocs, bas de caisse et tapis de sol et viré toute la sellerie, j'ai d'abord réparé le plancher passager et un coté de la paroi du seuil de porte avec tôle et soudure, puis après la pose des bas de caisse neufs mais adaptables, mon fils est venu participer au ponçage et à la peinture de la ceinture de coque, jusqu'au niveau des vitres. J'ai ensuite modifié des sièges de ma 505 accidentée (que j'avais conservé pour la 2ème) avec des glissières de sièges de la 403 donneuse, pour ne pas bousiller les sièges d'origine que j'ai conservé religieusement et je les ai installés pour qu'ils fonctionnent dans les glissières de 403. Et après avoir remonter sièges et garnitures et remis des tapis découpés à façon, la voiture à repris la route début 1996 pour de nouvelles aventures.
La photo qui suit est celle de la 403 de Bourges (donneuse) stationnée à côté de la "montée de grange" de la ferme qu'on louait
Image

BLACHE
Messages : 17
Enregistré le : sam. mars 21, 2020 5:13 pm

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par BLACHE »

On a fait quelques balades en famille localement dans les premiers temps; ça a permis de tester l'auto "en charge". Par exemple un aller retour Tence-Antraygues, par un parcours des plus touristiques, sur une journée a 7 dans l'auto (4 adultes et 3 enfants sur le canapé). Le confort a été jugé satisfaisant. Un pôte qui nous a suivi toute la journée avec son Amazon 122 a trouvé que c'était un peu lent et qu'il fallait suivre toutes vitres fermées !. Mais ça représentait environ 200kms de "routes de chèvres". On est allé plusieurs fois au resto en "charge" avec les pôtes ou les enfants.
Un soir qu'on était allés dans un resto du côté du Cheylard a 45 kms, en revenant par une route de chèvre (un régal avec cette auto), 23 h bien tassé, le câble d'accélérateur nous lâche dans une épingle en pleine côte. Pa question de se dépanner avec l'autochtone à cette heure, sans compter qu'il faut le trouver !. Donc à la lueur du briquet, on a récupéré le sandow qui retenait la roue de secours sur le toit et, par le capot moteur entrouvert, réussi à l'utiliser comme "câble d'accélérateur à main". Dans les épingles restantes, mon gendre tournait le volant pendant que je "manoeuvrait" l'accélérateur et le levier de vitesses. Sur cette route qui comporte 17 épingles ou sur les 14 premières dès qu'on sort de la précédente, on attaque la suivante, conduire de cette manière est très stressant surtout avec la déclivité qui dans les épingles est de 15%. A 6 dans l'auto, il y en a au moins 4 qui "n'en menait pas large". On peut dire qu'on est rentré sans problèmes.
Cependant ce genre d'expérience n'attire pas plus que ça la jeunesse et ce type de sortie s'est raréfié avec nos enfants et leur nouvelle suite. Et les pôtes qui tout doucement commençaient a s'intéresser aux "anciennes",nous accompagnaient avec leur autos. Par bonheur j'utilisais fréquemment ma 403 pour me rendre à mon travail; 40 kms aller-retour. Et quelquefois avec un plein sur une journée entière, seul pour une "chasse" aux épaves, soit autour de 300 à 350 kms dans la journée. Sa fiabilité nous a laissé imaginer un voyage bien plus loin. Pourquoi pas l'Ecosse ? Sylvain doit partir durant un an avec sa compagne là-bas. On pourrait les rejoindre en "2 temps 3 mouvements". l'idée me trotte dans la tête, sans arrêt, et demande une organisation et mobilisation inhabituelle, d'autant que nôtre fille avec son mari et "l'en cours" seraient du voyage. Trajet par autoroute en France, ferry, re autoroute en Angleterre, ça demande du temps en 403 diesel !. Nous sommes en 2006.
Préparatifs, fiabilisation de l'auto, et assurance avec assistance et on le tente, direction GLENFINNAN, côte Ouest près d'un lac; Sylvain est d'ailleurs parti avec tout son attirail de pêche, car pendant que son amie doit donner des cours dans une école locale, lui a décidé de pêcher en attendant de trouver un job sur place. L'escapade, compris trajet sera finalement trop courte, car trop de temps à rouler. Mais le but était aussi de se promener. Sur place on a quand même attiré l'intérêt des locaux, mais déjà nôtre Anglais était basique et avec leur accent et leur questions techniques, c'était le pompon. Heureusement que Sylvain pouvait nous accompagner dans nos déplacements pour "l'oral". Du côté de l'auto, un seul ennui: le câble d'accélérateur qui s'est à nouveau rompu (encore dans une côte). On a pu se dépanner au village suivant avec un câble de freins de vélo, ce que j'avais déjà fait au coup précédent et qui montre ses limites. Plus tard j'en mettrais un ad'hoc.
Photos d'Ecosse
Image

Image

BLACHE
Messages : 17
Enregistré le : sam. mars 21, 2020 5:13 pm

Re: 40 ans de 403 familiale

Message par BLACHE »

Zut, avec ce début Avril confiné, je me suis trompé, c'est pas des photos d'ECOSSE, mais des photos des CAUSSES. Effectivement, ce voyage en GB, on l'a fait en avion et location d'une auto sur place alors qu'en LARZAC on y est allé en 403. Ca sent le poisson...

Répondre