12-RENOVER une DYNAMO G11R110

ceci est la rubrique mécanique.
Verrouillé
Jean-Marc RACHARD
Messages : 610
Enregistré le : dim. oct. 21, 2007 8:17 pm
Localisation : ILE de FRANCE, Nord du 77

12-RENOVER une DYNAMO G11R110

Message par Jean-Marc RACHARD »

La dynamo PARIS-RHONE G11R110 12V est déposée et nous allons faire une petite révision.
G pour génératrice et 11 pour Ø115, elles ont équipé les 403 et 404 de mi 60 à fin 63. D’une puissance de 280/300W, elles doivent être associées à un régulateur 16A. Elles succèdent aux G11R53, puissance 220W. Voir aussi la planche du catalogue pièces, page 57C/D.
1 Pour un même type il existe quelques variantes mentionné par des signes alphanumériques sur la droite de la frappe à froid sur la carcasse, détails évoqués plus loin.
Image

2 Cette G11R110 est frappée L1
Image

3 Commençons par desserrer l’écrou de la poulie, avec une douille de 23.Si difficulté, on pourra utiliser une clé à chocs.
Image

4 et 5 Sinon ouvrir la dynamo, pour cela la serrer dans l’étau au niveau de la patte inférieure. Dévisser les 2 écrous de 6 (clé de 10) des tiges d’assemblage. Il sera nécessaire de rabattre les freins en tôle ou non si présence de rondelles.
ImageImage

6 Taper avec une massette (en plastique) sur la tranche du palier pour faire sortir d’un bloc : induit, palier et poulie.
Image

7 Pas d’inquiétude, il y a un détrompeur pour la repose.
Image

8 Inspecter l’ensemble pour rechercher des marques de frottement de l’induit, des résidus brulés, des traces de frottement ou d’arcs électriques sur les tiges d’assemblages...
Image

9 Serrer l’induit à l’étau par l’intermédiaire de mordaches.
Image

10 Dévisser l’écrou et ôter la rondelle grower.
Image

11 Déposer le palier AR (coté collecteur) en insérant un tournevis dans les encoches.
Image

12 Réintroduire le bloc induit palier et poulie sur le corps au-dessus de l’étau. Mettre un chiffon pour réceptionner l’induit. Frapper sur l’extrémité de l’arbre avec une massette, si l’effort est trop important revisser l’écrou de poulie pour ne pas détériorer le filetage.
Image

13 Apprécier le jeu du palier si boitement important, il faudra remplacer la bague autolubrifiante.
Image

14 Voici le genre d’outil que l’on peut utiliser pour extraire le coussinet (bague) réf : 5724.02, par inertie.
Image

15 Contrôler l’état visuel des inducteurs (isolants) Une extrémité du bobinage est à la masse et l’autre à la borne EXC excitation. On évitera des déposer les masses polaires, le desserrage des vis est souvent difficile et le remontage ne garantit pas un bon respect de l’entrefer.
Image

16 Soyez vigilant de ne pas perdre les écrous de 4 (borne de masse) et 5 (borne excitation) ils n’ont pas le même pas avant 1964 et après. Sur chacune de ces bornes prévoir une rondelle éventail pour garantir une bonne continuité électrique.
Image

17 Mesurer leur valeur avec un Ohmmètre (autour des 6,5Ω) .Une valeur élevée peut expliquer une coupure, une faible un court-circuit ou défectuosité de la borne.
Image

18 Pour remplacer le roulement par 6203 double étanchéité réf 5725.07, percer à 4 les rivets.
Image

19 Chasser le roulement.
Image

20 Ne conserver que la bride pour le remontage (notez-le sens)
Image

21 Insérer le roulement et fixer la bride par 2 rivets pop de 4x8mm. Prendre soin de centrer la bride car les deux trous font 4,5mm. La bride peut frotter sur l’arbre (induit) si elle est mal centrée.
Image

22 Le palier collecteur comporte un graissage, la dynamo tourne en même temps que le moteur, pas le démarreur. La notice d’entretien préconise de mettre quelques gouttes d’huile moteur tous les 6000kms après avoir soulevé le petit chapeau bien entendu. A l’opposé un logement permet d’y introduire un feutre (réserve d’huile) immobilisé par un chapeau métallique, pas sur toutes les G11R110!
Image

23 Deux montages de charbons (parce qu’ils sont en graphite) ou balais (car leur action ressemble à l’action de balayer) sont à remplacer si la longueur totale est inférieure à 15mm ou ne font plus contact sur le collecteur. On contrôlera leur bon coulissement et la tension des ressorts.
Image

24 Charbons équipant le palier de gauche (vue 23) avec la naissance de la tresse latéralement, P 37 en 1er équipement et P39 en rechange.
Image

25 Charbons équipant le palier de droite (vue 23) avec la naissance de la tresse au milieu et cheminement particulier (P51). On contrôlera le bon coulissement des charbons et la tension des ressorts.
Image

26 Contrôle visuel de l’induit : du collecteur, qui ne doit pas être creusé irrégulièrement (faux rond) ne pas avoir de traces noires, bleuâtres. Contrôle même olfactif (odeur de brulé). Il doit être lisse et brillant. Il ne doit pas y avoir de traces d’étain consécutif d’un échauffement entre bobinage et collecteur.
Image

27 En fonction des possibilités, on redressera le collecteur au tour. C’était nécessaire. Dans certains cas un toilage fin manuel peut suffire. On profitera aussi de toiler la partie coté commande pour permettre un montage gras de la poulie.
Image

28 Les « micas » seront nettoyés et creusés à une profondeur égale à leur largeur exempte de métal ou autre qui shunteraient deux lamelles. On peut utiliser une lame de scie dont on aura meulé les dents latéralement.
Image

29 on peut réaliser ce petit appareil pour la mise en place du palier AR qui maintient les charbons écartés.
Image

30 Pour le démontage et remontage de machines électriques, il faut travailler dans un endroit propre, bien ranger les pièces et éviter les copeaux métalliques sur les étaux…on évite de baigner l’induit dans un solvant de même que le palier AR (bague auto lubrifiée). Toujours carcasse à l’étau, on enfile l’induit coté commande en le faisant dépasser. On glisse le palier avec le petit fil de fer en place, ou on écarte les deux charbons avec les doigts.
Image

31 On enlève le fil de fer et on positionne délicatement le palier dans l’ergot détrompeur.
Image

32 On glisse le palier AV en s’aidant d’une massette (à embouts plastiques), on comprend pourquoi il faut toiler l’arbre.
Image

34 On remet les deux tiges d’assemblages en les guidant avec un petit tournevis ou les doigts On encartera le fil de liaison entre les deux inducteurs qui pourrait toucher cette tige et à la longue générer un court-circuit. Une fois ces tiges serrées, clavette et poulie en place on s’assure de la rotation facile de l’induit. On ne perçoit que le frottement des balais, dans le bon sens de rotation. Le bon sens c’est à droite coté poulie ou sens horaire. On profite de redresser les ailettes de la poulie et surtout la gorge, dans le cas contraire une détérioration rapide de la courroie peut se produire.
Image

35 Il serait dommage de réinstaller, après tout ce travail, une machine qui ne débite pas.
Le test en moteur permet de remagnétiser la machine, de valider l’induit... La machine doit démarrer dans n’importe quelle position de l’induit, sans aide. La rotation se fait régulière, à vitesse réduite, sans emballement et sans grognement ou autre bruits. La masse sur la borne masse, un shunt (ou liaison) entre la borne DYN et la Borne EXC et le + 12V sur cette liaison.
Image

36 Cela me parait bien
Image

37 Petit montage avec une douille de 23 et une rallonge tronçonnée qui permet d’entrainer la dynamo pour la vue 37.
Image

37 Le test moteur n’est pas suffisant, donc test en configuration plus réelle. A l’aide d’une perceuse (avec variateur et le petit montage) faire tourner par la poulie, la dynamo. Toujours le shunt entre la borne DYN et la Borne EXC, on raccorde une lampe témoin 12V 4W entre la masse et la liaison. A faible rotation la lampe témoin ne s’allume pas, elle doit le faire progressivement en accélérant. A vitesse soutenue on sent bien le couple résistant de la génératrice dans la perceuse. Attention une vitesse trop élevée pourrait faire griller la lampe, la tension monte et il n’y a pas de régulation. Il n’y a plus qu’à la remonter.
Image

Jean-Marc

Verrouillé